Forum de la SPQ

L'université comme lieu de la critique

 

Texte de présentation du thème pour la table ronde sur ce sujet

 

Interventions:

Gilbert Boss: Quels lieux pour la pensée critique?

 


Gilbert Boss: Quels lieux pour la pensée critique?

Avec des nuances concernant la conception de l'université, les deux intervenants de la table ronde étaient d'accord pour constater la dégradation du milieu universitaire, toujours plus hostile à la formation et à l'exercice de la pensée critique. Ce diagnostic de MM. Freitag et Hulbert me paraît juste et de plus en plus évident (et il confirme aussi celui qui ressortait du colloque de la Société Philosophique de Québec sur la fonction critique des sciences humaines en 1998). Le supposant donc établi, je me pose la question suivante: que doit devenir la pensée critique dans notre société? Certains ne sont pas loin de croire qu'elle est périmée et que les systèmes en place suffisent pour régler la progression des sciences, des opinions et des idées. N'avons-nous pas la science pour les questions objectives, la démocratie, avec ses formations régulières de majorités, pour décider raisonnablement de toute question d'opinion, et le marché pour la régulation de la pratique économique? Dans ces conditions, le devoir de chacun est de coopérer et de pousser à la roue, ou plutôt aux diverses roues de la grande machine auto-régulatrice, et la critique n'est plus qu'un frein inutile et dérangeant. J'exagère, dites-vous? Peut-être, en effet, peu soutiennent-ils cette idée ouvertement. Mais de manière tacite, implicite? - Qu'importe! Mais si la critique doit exister, où le peut-elle? Si les grandes institutions du savoir, les universités et les centres de recherche, ne la tolèrent plus que mal, comment lui redonner un lieu? Réformer l'université, au nom d'un idéal de ces hautes écoles qui en faisait traditionnellement le lieu d'un savoir critique? Lui trouver d'autres lieux dans la société, au moment où justement ces grandes institutions du savoir ont monopolisé toujours plus la science (avec quelques autres grandes entreprises qui n'ont jamais, elles, vu la critique d'un bon oeil)? Que faire? - Je ne sais. Je cherche.


 

Sommaire - Forum